Connect with us

Que recherchez-vous ?

Économie

RELANCE ÉCONOMIQUE : LA CEA RECOMMANDE DES « MESURES FORTES’’

RELANCE ÉCONOMIQUE : LA CEA RECOMMANDE DES "MESURES FORTES’’ - investactu.com

La 54éme Conférence des ministres des finances et de la planification africains (CoM2022), clôturée mardi à Diamniadio (Banlieue de Dakar), a recommandé la mobilisation de ressources domestiques et l’amélioration du climat des affaires pour attirer les investissements directs étrangers.

’’Aux Etats membres, les recommandations ont porté principalement sur la mobilisation des ressources domestiques afin de financer le développement y compris l’amélioration des recettes fiscales à partir de la digitalisation de l’Economie’’, a déclaré le président du Comité des experts de la Commission économique pour l’Afrique (CEA).

Mouhamadou Bamba Diop s’exprimait lors de la clôture de la session au Centre internationale de Conférences Abdou Diouf de Diamniadio.

La 54ème Conférence des ministres africains des finances, de la planification et du développement économique (CoM2022) à l’initiative de la Commission économique pour l’Afrique, a été ouverte mercredi, par une réunion d’experts durant trois jours, ensuite par celle ministérielle de deux jours.

Le comité a également estimé que l’Afrique devrait améliorer son environnement des affaires afin de développer son secteur privé et d’attirer les investissements directs étrangers.

De plus, le comité préconise aux pays « de recourir aux financements innovants et durable’’, a dit son président, par ailleurs Directeur des politiques économiques et de la Planification au ministère sénégalais de l’Economie, de la planification et de la Coopération internationale.

Le Comité a également recommandé à la CEA de fournir un appui technique à ses Etats membres afin d’intensifier la mobilisation des ressources intérieures par la création d’un environnement propice au secteur privé, la lutte contre les flux financiers illicites, la digitalisation de l’administration fiscale ainsi que la recapitalisation des banques de développement.

Il recommande en outre à la CEA de renforcer le plaidoyer en faveur de la réallocation des DTS et d’améliorer l’accès à d’autres sources de financement du développement.

Au titre du point sur les questions statutaires, douze rapports ont été présentés par les experts.

Il s’agit ainsi pour les pays membres d’aller vers ‘’le renforcement des moyens dans la modernisation des statistiques, notamment avec l’utilisation du numérique et la technologie aérospatiale pour éclairer la prise de décision’’.

Les experts ont recommandé également ‘’une meilleure intégration de l’égalité des sexes dans les stratégies de relance post Covid-19 afin de remédier aux effets néfastes inégaux de la pandémie sur les femmes et les couches vulnérables à travers l’inclusion financière et l’autonomisation économique des femmes’’.

Parmi les autres recommandations issues de la rencontre des experts, figurent « l’intensification des efforts visant à élaborer et à appliquer des stratégies nationales pour la mise en œuvre de la ZLECAF, la mise à niveau des infrastructures et la nécessité d’adopter des mesures proactives pour éliminer les barrières commerciales entre les pays en développement sans littoral et ceux ayant accès à la mer’’.

A la Commission économique pour l’Afrique des Nations Unies, le Comité des experts recommande « globalement de concert avec la commission de l’UA, les ministres africains des finances et de l’Economie, les Gouverneurs des banques centrales de plaider davantage pour une augmentation du financement du développement en faveur des pays africains par l’extension de l’initiative de suspension du service de la dette, l’apport d’un financement adéquat du Fonds fiduciaire pour la résilience ».

Le Comité avant s’est réuni durant trois jours, avant le démarrage de la réunion ministérielle lundi, en présence du chef de l’Etat sénégalais, Macky Sall.

Ses experts se sont penchés sur plusieurs questions statutaires et ont examiné le thème principal de la Conférence à savoir ’’Financer la relance de l’Afrique : trouver des solutions innovantes’’.

La prochaine conférence ministres de l’Economie, des finances et de la planification à l’initiative de la CEA est prévue en mars 2023 à Addis Abeba (Ethiopie).

Source: APS

 

 

Rédiger un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Événements à venir

À lire aussi

Économie

 Avec un taux d’inflation à 11% en juillet, le Sénégal est l’un des pays les plus touchés par la cherté de la vie, au...