Connect with us

Que recherchez-vous ?

Agro-alimentaire

produits locaux: La transformation à l’épreuve de l’emballage

produits locaux: La transformation à l'épreuve de l'emballage - investactu.com

Le marché de la transformation des produits locaux en jus, confitures et céréales s’étend. Les start-up font foison et innovent. Grâce à l’intérêt suscité chez les Sénégalais, elles tirent leur épingle du jeu. Une compétitivité freinée, par moment, par la cherté et l’indisponibilité de l’emballage.

Soukeyna Baldé prône une révolution. La dame au teint clair et de taille moyenne a la fibre de l’entrepreneuriat. Elle y est depuis plusieurs années et veut la mettre au service de la femme en facilitant la cuisine par un changement des méthodes et des habitudes. Présente au Salon international des industries et techniques agro-alimentaires, sa table, dressée au Pavillon Sénégal, donne une idée de sa mission.

Sur un drap sont exposés des sachets de condiments. Ce sont les secrets de la « Cuisine de Mame Sokhna » qui veut promouvoir le « Made in Sénégal » en proposant des produits adaptés aux bourses des femmes. L’activité qu’elle exerce depuis des mois est rentable grâce à l’intérêt suscité chez les femmes.
À quelques mètres, Ndèye Codou Ndoye expose plusieurs sachets de céréales, des jus de fruits naturels. La particularité de ces produits est qu’ils sont cultivés, puis transformés à Diass par un Groupement d’intérêt économique (Gie) de 50 femmes. À la tête de cette entreprise formalisée depuis 2018, elle constate, au fil des ans, un intérêt grandissant des Sénégalais pour le consommer local. « L’activité est de plus en plus investie par les femmes, car c’est rentable. Elle participe à l’autonomisation des groupes féminins qui y gagnent des centaines de mille », analyse-t-elle.
À 11 heures, d’autres exposants étalent leurs marchandises dans leurs stands, rendant le chapiteau grouillant et bruyant. L’espace de Maïmouna Seck est assez fourni. La table contient plusieurs sachets de cajou, de pain de singe et d’oseille en poudre. Derrière elle, sont exposées des bouteilles de jus, des cartons de Moringa et plusieurs boîtes de fonio, de farine de riz et de niébé.

Le handicap de l’emballage et des moyens techniques
L’intérêt suscité par les Sénégalais donne de l’espoir. Les gains, si minimes soient-ils, combinés à la passion encouragent les acteurs. Mais aujourd’hui, l’éclosion des entreprises se heurte à des difficultés, telles que l’accès à l’emballage. Soukeyna Baldé en a fait les frais. Si elle a tardivement démarré, c’est à cause de la cherté et de l’indisponibilité des emballages. « Ils sont coûteux. Comme nous ne les produisons pas, nous n’avons pas le choix », soutient-t-elle.
Rokhaya Ndiaye propose des bouteilles de jus. Si ses produits attirent, les bénéfices sont impactés par la cherté de l’emballage. « Nous importons les bouteilles en verre. Donc, nous ne sommes pas épargnés par les aléas du marché et la rareté des produits », dit-elle, présentant différentes formules de produits transformés et emballés. Pour Aminata Faye, autre participante, ce salon est venu à son heure.

La transformation, ventre mou du secteur agricole
Pour le Secrétaire général du Ministère de l’Élevage et des Productions animales, Ousmane Mbaye, le Siagro est un salon important qui a une dimension internationale. « L’intérêt se développe de plus en plus auprès des consommateurs. Nous sortons de la Covid-19 qui a fortement éprouvé le secteur de l’agriculture. Nous sommes en train de vivre une situation complexe avec la crise internationale qui impacte le secteur.
Le thème est un appel lancé à tous les acteurs, pour qu’ils se lancent davantage dans la transformation afin d’améliorer la productivité et aller vers la souveraineté alimentaire, car la transformation constitue le ventre mou du secteur agricole », indique-t-il. Ousmane Mbaye d’ajouter : « Si nous prenons les produits horticoles, il arrive un moment où on a une surproduction. Donc, le volet transformation pourrait permettre d’aller vers l’autosuffisance dans certains secteurs ».
Source : LE SOLEIL

Rédiger un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Événements à venir

À lire aussi

Agro-alimentaire

Le Sommet de Dakar2 sur la Souveraineté Alimentaire a été ouvert hier, mercredi 25 janvier 2023, à Diamniadio. A cette occasion, le président Macky...