Connect with us

Que recherchez-vous ?

Économie

La BOAD financera deux projets au Sénégal pour plus de 64 millions $

La BOAD financera deux projets au Sénégal pour plus de 64 millions $ - investactu.com

Malgré la relance économique au Sénégal, des risques tels que l’inflation, l’insécurité régionale, la covid-19 et le changement climatique persistent. Avec le soutien de partenaires, les autorités continuent la mise en œuvre des programmes destinés à améliorer les conditions de vie des populations.

La Banque ouest-africaine de développement (BOAD) financera deux projets pour un coût global de 64,5 millions de dollars au Sénégal. Un accord a été signé à cet effet entre le pays et la Banque, le vendredi 24 juin, a-t-on appris dans un communiqué de presse de la BOAD.

Ces fonds sont destinés au financement d’un programme d’assainissement dans 10 villes sénégalaises (24,2 millions $) et au financement partiel de la construction de salles de classes en remplacement d’abris provisoires et d’ouvrages annexes (40,3 millions $). L’objectif de cette initiative est « d’améliorer de façon significative les conditions de vie et la santé des populations, en favorisant l’accès durable aux services publics d’assainissement » et « de réduire de 50% le taux d’abandon dans les écoles concernées ».

Concernant le programme d’assainissement, le financement servira à construire des systèmes de collecte et de traitement d’eaux usées et à mettre en place un système de drainage des eaux pluviales. A terme, le projet permettra d’accroître le taux d’accès à l’assainissement des eaux usées à 74% dans la zone concernée, et le taux de dépollution à 50%, d’ici 2024.

Il vise aussi à réduire de 30% le nombre de personnes affectées par les inondations dans la ville de Kaolack, et à augmenter de 46% la capacité de traitement des eaux usées dans la zone. D’après la note d’information, le projet créera 1500 emplois indirects et induits, 50 emplois directs au cours de son exploitation et 300 emplois indirects et induits, au cours de sa mise en œuvre et de son exploitation.

Quant au second programme, ce sont 1529 salles de classe équipées pour l’école élémentaire en remplacement d’abris provisoires, et 1107 blocs administratifs en matériaux locaux pour l’école élémentaire, le cycle moyen et secondaire qui seront construits. 607 blocs d’hygiène pour l’école élémentaire et le cycle moyen et 59 000 mètres linéaires (ml) de murs de clôture en matériaux locaux sortiront également de terre. Le programme qui prendra fin en 2024 concerne les 14 régions du Sénégal.

Notons que les autorités espèrent la création de 726 emplois indirects et induits et plus de 7700 emplois créés par le projet.

Source: AgenceEcoFin

Rédiger un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Événements à venir

À lire aussi

Business

Les infrastructures de transport sont de plus en plus au cœur des politiques de développement des pays africains. Mais leurs coûts de réalisation,  en général élevés,...