Connect with us

Que recherchez-vous ?

Économie

Climat des affaires : Amélioration de 2,5 points de l’indicateur synthétique en décembre 2021

Climat des affaires : Amélioration de 2,5 points de l’indicateur synthétique en décembre 2021 - investactu.com

Au mois de décembre 2021, l’indicateur synthétique, calculé sur la base des soldes d’opinion des chefs d’entreprises s’est amélioré de 2,5 points et se retrouve au-dessus de sa moyenne de long terme.

Selon la Direction de la prévision et des études économiques (Dpee), cette amélioration reflète l’optimisme des chefs d’entreprises d’industrie et des prestataires de services. Sur un an, ajoute la Dpee, le climat des affaires a progressé de 4,0 points comparé au mois de décembre 2020.

S’agissant des contraintes liées aux activités du sous-secteur de l’industrie, les chefs d’entreprises interrogés ont mentionné l’approvisionnement difficile en matières premières (33%), la concurrence supposée déloyale (28%), le recouvrement des créances (28%), l’insuffisance de la demande (17%) et la corruption et la fraude (11%). Toutefois, le climat des affaires de ce sous-secteur s’est amélioré de 2,0 points, en rythme mensuel, sous l’effet de l’orientation favorable des soldes d’opinion relatifs aux stocks de produits finis et aux perspectives de production et de stocks de produits finis.

Pour ce qui concerne le sous-secteur des bâtiments et travaux publics, les enquêtés ont encore souligné la fiscalité (100%), le coût des intrants (100%) et le recouvrement des créances (100%) comme contraintes. Ainsi, le climat des affaires du sous-secteur des Btp s’est dégradé de 2,7 points, en rythme mensuel, sur fond de pessimisme des enquêtés quant aux commandes privées et aux perspectives de commandes publiques et privées.

S’agissant du sous-secteur des services, les difficultés évoquées par les interrogés sont la concurrence jugée déloyale (63%), le recouvrement des créances (50%), la fiscalité (25%), l’insuffisance de la demande (13) et la corruption et fraude (13%). Toutefois, le climat des affaires s’est amélioré de 4,0 points dans le sous-secteur, en rythme mensuel, du fait de l’orientation favorable du solde d’opinion relatif au chiffre d’affaires, aux commandes et aux perspectives de commandes et tarifs appliqués.

Concernant le commerce, les chefs d’entreprises ont, en majorité, désigné comme contraintes : la concurrence jugée déloyale (100%), le recouvrement des créances (100%), les difficultés d’approvisionnement (50%) et l’insuffisance de la demande (50%). En outre, l’indicateur du climat des affaires de ce sous-secteur a légèrement baissé (-0,2 point) par rapport au mois précédent consécutif aux orientations défavorables du solde d’opinion relatif au chiffre d’affaires attendu.

En décembre 2021, l’indicateur du climat de l’emploi dans le secteur secondaire s’est contracté de 3,7 points, en rythme mensuel, sous l’effet des orientations défavorables des soldes d’opinion relatifs à l’emploi de mains d’œuvre dans l’industrie.

Source: LeJecos

Rédiger un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Événements à venir

À lire aussi

Économie

 Avec un taux d’inflation à 11% en juillet, le Sénégal est l’un des pays les plus touchés par la cherté de la vie, au...