Connect with us

Que recherchez-vous ?

Économie

UBA Africa conversations 2022 : Les panélistes dont Youssou Ndour célèbrent les success stories du continent

UBA Africa conversations 2022 : Les panélistes dont Youssou Ndour célèbrent les success stories du continent - investactu.com

La United Bank for Africa (UBA) Plc a célébré cette année la Journée de l’Afrique en commémoration de l’unité africaine avec la quatrième édition des UBA Africa Conversations annuelles.  L’évènement a eu lieu au Tony Elumelu Amphitheater de UBA House à Lagos le mardi 24 mai 2022.

Selon la même source, les UBA Africa Conversations ont  été initiées en mai 2019 en tant qu’initiative phare d’une série de célébrations dans le cadre de la Journée de l’Afrique. Les conversations fournissent une plate-forme permettant aux publics africains et mondiaux de se connecter avec les leaders d’opinion mondiaux dans les secteurs privé et public, dans leurs efforts sur le continent, dans une quête pour changer le récit sur l’Afrique de la désolation à la réussite.

L’édition de cette année avait pour thème « L’importance de refléter notre culture africaine dans les success stories internationales » et souligne l’énorme changement dans l’influence culturelle de l’Afrique – de l’Afrobeat aux films africains ; les grands labels de mode africains et les auteurs africains ; le divertissement et la culture. Le continent africain est en train de créer un impact positif à l’échelle mondiale.

Oliver Alawuba, directeur général adjoint de UBA, qui a accueilli les panélistes et les invités à l’événement, a déclaré qu’en tant que banque panafricaine UBA reste à l’avant-garde du soutien aux entreprises à travers le continent.  « C’est à partir de l’Afrique que UBA Africa a été créé.  UBA a beaucoup investi en Afrique. Nous sommes dans 20 pays africains et 4 pays en dehors de l’Afrique ; notre objectif a toujours été de stimuler les investissements en Afrique, à travers des conversations comme celle-ci »,  a indiqué M. Alawuba.

Comme toujours, UBA a réuni un panel riche et diversifié comprenant le légendaire musicien africain et auteur-compositeur, Youssou Madjiguène Ndour, qui a prononcé le discours d’ouverture de l’événement, parlant de la nécessité d’une collaboration pour faire avancer le continent. « Les jeunes en Afrique se posent beaucoup de questions et nous devons les écouter et voir comment ensemble nous pouvons être une solution pour l’Afrique. Nous devons comprendre qu’il y a beaucoup à faire sur ce continent a-t-il fait savoir Ensemble, nous pouvons y arriver », a déclaré Ndour.

Le haut-commissaire namibien au Nigeria, l’ambassadeur Humphrey Desmond Geiseb, s’est quant à lui pencher sur la manière dont la mondialisation a été bénéfique pour l’Afrique. Selon lui, bien sûr, il y a encore des lacunes, il y a encore beaucoup de choses sur l’Afrique qui ne sont pas connues, et je crois que la culture et les arts peuvent aider à les dévoiler au grand public.  Il a ajouté que l’incursion de UBA en tant que banque africaine aux États-Unis d’Amérique en est une illustration parfaite témoignage de ce fait.

Steve Ayorinde, ancien commissaire au tourisme de l’État de Lagos, qui a également participé au panel, a souligné que la libéralisation des médias et du contenu numérique contribue à améliorer le récit africain. « En tant qu’Africains, nous en sommes au point où personne ne peut plus dénigrer la culture africaine. En effet, il y a encore un fossé, mais nous sommes en train de le combler », a-t-il déclaré.

Lydia Forson, actrice ghanéenne primée à l’African Movie Academy, qui s’est réjouie de la contribution de UBA pour changer le récit africain, a expliqué comment la culture africaine est maintenant plus largement acceptée dans le monde entier.

« C’est formidable de voir une banque comme UBA être à l’avant-garde dans la promotion de l’Afrique. Maintenant, le monde peut nous voir plus, parce que, nous avons commencé à raconter nos histoires nous-mêmes », a-t-elle dit.

De son côté, Kenneth Ize, jeune créateur de mode de talent, a déclaré que le continent possède beaucoup de potentiel qui n’est pas encore exploité. « L’Afrique est notre maison, notre culture, et nous devons tout faire pour préserver notre culture », a-t-il déclaré.
Pour sa part la journaliste, Laila Salami-Johnson, qui a animé le panel a souligné que « notre créativité met vraiment l’Afrique sur la carte. »

La Journée de l’Afrique est célébrée tous les ans le 25 mai, depuis 1963, sur le continent africain et dans le monde entier. Cette journée a été instituée par l’Organisation de l’unité africaine, pour célébrer l’unité, la diversité et la beauté de l’Afrique et de son peuple. UBA, l’une des principales institutions de services financiers africaines, avec une présence panafricaine couvrant 20 pays africains et dans le monde entier aux États-Unis d’Amérique, au Royaume-Uni, aux Émirats arabes unis et en France, est pleinement engagée à unifier l’Afrique et continue d’être la figure de proue d’un récit axé sur le développement, la croissance et l’unité de l’Afrique.  Elle offre des services bancaires à plus de vingt-cinq millions de clients, dans plus de 1 000 bureaux d’affaires et points de contact client, dans 20 pays africains.

Source: Lejecos.com

Rédiger un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Événements à venir

À lire aussi

Économie

 Avec un taux d’inflation à 11% en juillet, le Sénégal est l’un des pays les plus touchés par la cherté de la vie, au...