Connect with us

Que recherchez-vous ?

Commerce et Distribution

Situation économique et macroéconomique de l’Uemoa : « Conjoncture bien orientée » au troisième trimestre de l’année 2021

Situation économique et macroéconomique de l’Uemoa : « Conjoncture bien orientée » au troisième trimestre de l’année 2021 - investactu.com

La note de conjoncture économique régionale pour le compte du dernier trimestre de l’année 2021, publiée avant-hier, fait état d’une dynamique «bien orientée » grâce à des facteurs, tels que la bonne campagne agricole 2020/2021 pour la plupart des États membres, la hausse des exportations et des importations et l’augmentation du chiffre d’affaires dans le secteur du commerce.

L’Union économique et monétaire ouest africaine (Uemoa) a publié, avant-hier, la note de conjoncture économique régionale pour le compte du dernier trimestre de l’année 2021. L’analyse des principaux signaux fait état d’une dynamique bien orientée. Le document révèle une augmentation du chiffre d’affaires du commerce en Côte d’Ivoire, en Guinée-Bissau et au Sénégal.

Au cours de la même période, les cours des exportations par les pays de l’Union sont globalement en hausse, atteignant 550,1 milliards de FCfa, soit 13,3% par rapport au troisième trimestre de l’année. La hausse des ventes à l’extérieur de l’Union résulte principalement des progressions observées dans tous les États membres, notamment au Burkina Faso (+110,5 milliards), en Côte d’Ivoire (+365,9 milliards), au Niger (+48,1 milliards), au Sénégal (+84,6 milliards) et au Togo (+15,0 milliards).

Évoquant le secteur agricole, la note souligne que la campagne agricole 2020/2021 a donné des résultats satisfaisants dans la plupart des pays membres de l’Union et que la production industrielle a progressé dans tous les États suivis, à l’exception du Niger et du Sénégal. S’agissant du commerce extérieur, il est enregistré une hausse des exportations et des importations, induisant ainsi un solde commercial qui s’améliore.

Les finances publiques, quant à elles, ont dégagé un solde budgétaire en amélioration, « bien que la position budgétaire de l’Union reste déficitaire».

Toutefois, résume le rapport, la masse monétaire et les actifs extérieurs nets sont en baisse, tandis que les créances sur les autres secteurs ont enregistré une hausse. « En somme, considérant le poids des matières premières dans les économies de l’Union, il est possible de postuler que la conjoncture est bien orientée au cours du trimestre sous revue», mentionne la note de conjoncture économique.

Le quatrième trimestre de l’année 2021, à l’image du troisième, est également caractérisé par une «relative accalmie » de la pandémie de coronavirus dans certains pays de la zone Uemoa. Cela, malgré une recrudescence dans les pays avancés d’Europe et d’Amérique en raison de l’apparition du nouveau variant «Omicron ». Un environnement relativement favorable qui encourage, pour l’heure, la hausse de la demande de matières premières et favoriserait celle des prix de ces dernières dont dépendent les pays de l’Union pour les prochains mois.

«En conséquence, la bonne tenue des cours des matières premières pourrait être assurée pour ladite année puisque la demande de ces matières premières devrait progresser. Dans ces conditions, la croissance en Afrique subsaharienne devrait s’améliorer et les éléments précités augurent une bonne orientation de la conjoncture pour les prochains trimestres de l’année 2022 sous réserve de la fin de la guerre en Ukraine», projette l’Uemoa.

Source: LE SOLEIL

Rédiger un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Événements à venir

À lire aussi

Économie

 Avec un taux d’inflation à 11% en juillet, le Sénégal est l’un des pays les plus touchés par la cherté de la vie, au...