Connect with us

Que recherchez-vous ?

Économie

La Somiva a décaissé plus de 9 milliards pour Achats auprès des fournisseurs et paiements aux sous-traitants nationaux en 2020

La Somiva a décaissé plus de 9 milliards pour Achats auprès des fournisseurs et paiements aux sous-traitants nationaux en 2020 - investactu.com

La Société minière de la vallée du fleuve (Somiva), qui exploite les phosphates de Ndendory, dans la région de Matam, a dépensé en 2020, 9 milliards 638 millions 594 mille 364 francs Cfa pour acheter des services et des matières pre­mières auprès des four­­nisseurs ainsi que pour payer les sous-traitants nationaux.

Sur un montant de 16 milliards 195 millions 497 mille 483 francs Cfa dépensé en 2020, en termes d’achat de services et de matières par la Société minière de la vallée du fleuve (Somiva), seuls 9 milliards 638 millions 594 mille 364 francs Cfa ont pu être captés par les entreprises détenues majoritairement par des personnes physiques de nationalité sénégalaise. Tout le reste, c’est-à-dire 6 milliards 556 millions 903 mille 119 francs Cfa, ont été encaissés par des entreprises détenues majoritairement par des personnes physiques de nationalité étrangère, a indiqué hier, le Comité national de l’Initiative pour la transparence dans les industries extractives (Cn-Itie), qui tenait un atelier sur le contenu local à la Chambre de commerce, de l’industrie et des services (Ccis) de Matam.
En effet, rappelle le chargé des questions juridiques au Cn-Itie, dans le secteur minier, il y a une politique de contenu local qui a été adoptée qui s’appelle la Stratégie nationale. Laquelle stratégie a pour objectif de promouvoir le secteur minier de manière significative avec une croissance inclusive et durable avec un secteur privé national… Et cette stratégie devrait bientôt être complétée par une loi. Car, «il y a un projet de loi qui a été adopté au niveau du Secrétaire général du gouvernement qui a pour ambition de fusionner les secteurs des hydrocarbures et le secteur minier. Aujourd’hui, le secteur des hydrocarbures a une loi sur le contenu local. Le secteur minier n’en a pas. L’option, c’est de fusionner les deux, c’est-à-dire de retenir les orientations des deux secteurs et de prendre des décrets pour régler les sectoriels. Dans ce projet de loi, on n’a pas changé grand-chose. On a juste ajouté le vocable minier. Tout ce qu’on a dans la loi de 2019 demeure. On a juste ajouté secteur des hydrocarbures et secteur minier. Si cette loi sur le contenu local est adoptée par l’Assemblée nationale, elle va constituer ce qu’on appelle le support normatif de tout ce qui est activité de contenu local», a renseigné Dr Moustapha Fall, qui présentait les données concernant le secteur extractif dans la région de Matam.
Cette rencontre s’inscrit dans le cadre de la campagne annuelle de dissémination des résultats du Rapport Itie 2020. Après Kédougou et Fatick, c’est la région de Matam qui abrite la Somiva, qui a accueilli la délégation du secrétariat technique et les membres du Groupe multipartite (Gmp) du Cnt-Itie pour partager avec les acteurs locaux les résultats, conclusions et recommandations du Rapport de conciliation Itie 2020.
Lequel document révèle, entre autres, que la Somiva a employé en 2020, 610 personnes sur les 9409 employés recensés dans le secteur extractif. Les femmes sont au nombre de 136, soit 22,3% de l’effectif de la société minière. Les Sénégalais constituent 98,7% de l’effectif, soit 602 personnes sur un effectif de 610 employés. La masse salariale est estimée à 2 milliards 49 millions 118 mille 277 francs Cfa, selon le secrétariat technique du Cn-Itie.
Malgré tout, les populations des communes impactées, notamment Ndendory, Hamady Ounaré et Orkadiéré, continuent de fustiger une injustice dans la répartition des revenus générés par le secteur dans leur région, une faible utilisation de la main d’œuvre locale dans la Somiva.

Source: Lequotidien

 

Rédiger un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Événements à venir

À lire aussi

Économie

 Avec un taux d’inflation à 11% en juillet, le Sénégal est l’un des pays les plus touchés par la cherté de la vie, au...