Connect with us

Que recherchez-vous ?

Économie

BRVM : Forte baisse hebdomadaire du volume d’affaires du compartiment obligataire

BRVM : Forte baisse hebdomadaire du volume d’affaires du compartiment obligataire - investactu.com

A la fin de la semaine du 04 au 08 avril 2022 le compartiment obligataire de la Bourse Régionale des Valeurs Mobilières (BRVM) a enregistré une forte baisse de 98% par rapport à la semaine précédente, selon la Revue Hebdomadaire des Marchés publiée par la Société de Gestion et d’intermédiation (SGI) Impaxis Securities.

Selon cette SGI, il a été enregistré sur ce compartiment un volume d’affaires de 90 203 millions FCFA pour un volume de 8 876 titres échangés. Les transactions du marché portent principalement sur deux (02) titres obligataires FTIMC. O1 7% 2021-2028 et EOS.O7 6 ,30% 2015-2025. <<La valeur transigée sur ces titres représente 72,18% de l’ensemble des volumes transigés>>, précise Impaxis Securities qui ajoute que ces titres enregistrent respectivement 56,54% et 15,64% de la valeur des transactions.

Le top 2 des titres transigés enregistre un volume d’affaires de 65 107 millions FCFA. Après la séance de bourse du vendredi 08 avril 2022, la capitalisation boursière du marché des obligations de la BRVM a enregistré une baisse de -0,17% et s’établit ainsi à 7 621 802 828 392 FCFA.

Au niveau des indices, la Revue de Impaxis Securities signale que durant la semaine sous revue, l’indice BRVM Composite a baissé, enregistrant un recul de 0,41% à 217,92 points après une baisse de 0,51 % la semaine dernière. Les indices, BRVM autres secteurs (3,57%), BRVM agriculture (0,68%), BRVM services publics (0,52%), ont clôturé dans le vert. Cependant les indices BRVM industrie (-3,04%), BRVM distribution (-2,38%), et BRVM finances (-0,19%), ont clôturé dans le rouge.

<<L’indice BRVM 10 a régressé de 0,10% à 167, points durant la période sous revue, entrainé essentiellement par la baisse des valeurs des titres CIE Côte d’Ivoire (-3,41%), ONATEL Burkina Faso (-2,83%), ECOBANK Côte d’Ivoire (-1,85%) et CFAO Côte d’Ivoire (-0,87%)>>, analyse Impaxis Securities.

La balance des variations de cette semaine est ressortie négative avec 11 valeurs en hausse contre 23 valeurs en baisse.

Selon toujours Impaxis Securities, le titre SICOR Côte d’Ivoire occupe la première place du Top 5 de cette semaine avec une progression de 11,67%. SICABLE Côte d’Ivoire se positionne à la seconde place du classement avec une variation de 4,98%. A la troisième, quatrième et cinquième place du top 5, se pointent les titres BICICI, SAPH Côte d’Ivoire et SETAO Côte d’Ivoire, progressant respectivement de 4 ,17% ; 3,81% et 3,57%.

Le titre FILTISAC Côte d’Ivoire se positionne en tête du flop de cette semaine avec une baisse de 9,94%. SITAB enregistre la deuxième plus forte baisse de la semaine en affichant un repli de 6,98%. A la troisième, quatrième et cinquième place de ce flop, Impaxis Securities cite les titres NESTLE Côte d’Ivoire, SMB Côte d’Ivoire et TOTAL Côte d’Ivoire qui ont enregistré respectivement une baisse de 5,74% ; 5,41% et 4,56%.

Au terme de la séance de bourse de la semaine du 4 au 8 avril, le marché a enregistré un volume d’affaires de 1 727 420 993 FCFA pour un volume de 3 337 375 titres transigés. Durant cette période, la capitalisation boursière du marché des actions a enregistré une baisse -0,41% en s’affichant à 6 586 647 456 509 FCFA.

Concernant le marché des titres publics, Impaxis Securities note dans sa Revue que cette semaine, les adjudications ont porté sur les États du Niger, de la Guinée Bissau et du Sénégal. L’État du Niger est parvenu à mobiliser un montant de 33 milliards FCFA sur le marché. L’opération a enregistré un appétit de 50,9 milliards FCFA sur un montant total demandé de 30 milliards FCFA, soit un taux de souscription de 169.67 %. Après adjudications, le Trésor du Niger a absorbé 64,83% des souscriptions, soit un montant retenu de 33 milliards FCFA. Quant à la Guinée Bissau, elle est parvenue à mobiliser un montant de 11,9 milliards FCFA sur le marché. L’opération a enregistré un appétit de 26,2 milliards FCFA sur un montant total demandé de 12,5 milliards FCFA, soit un taux de souscription de 209,93%. Après adjudications, le Trésor Public de Guinée Bissau a absorbé 45,49% des souscriptions, soit un montant retenu de 11,9 milliards FCFA.

De son côté, l’État du Sénégal est parvenu à mobiliser un montant de 57 milliards FCFA sur le marché. L’opération a enregistré un appétit de 67,67 milliards FCFA sur un montant total demandé de 55 milliards FCFA, soit un taux de souscription de 123.04%. Après adjudications, le Trésor Public Sénégalais a absorbé 84,23% des souscriptions, soit un montant retenu de 57 milliards FCFA.

Source: Lejecos.com

Rédiger un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Événements à venir

À lire aussi

Économie

 Avec un taux d’inflation à 11% en juillet, le Sénégal est l’un des pays les plus touchés par la cherté de la vie, au...