Connect with us

Que recherchez-vous ?

Agro-alimentaire

Une foire Horticole a Toubacouta sur le consommer local

Une foire Horticole a Toubacouta sur le consommer local - investactu.com

Une foire dédiée à la commercialisation des produits horticoles a été lancée mercredi à Toubacouta (centre), à l’initiative du Projet d’appui à la réduction de l’émigration rurale et à la réintégration dans le Bassin arachidier (PARERBA) et l’ONG World Vision, a constaté l’APS.

Prévue pour une durée de trois jours, cette foire est destinée à encourager le consommer local et à créer un cadre de commercialisation des produits horticoles, a-t-on appris auprès des organisateurs.

Elle vise aussi « à améliorer les cadres de vente des produits horticoles, à créer un cadre d’échanges pour les producteurs et micro-entrepreneurs, afin d’augmenter leur part de marché », selon le manager du consortium World Vision-PARERBA.

« Cette foire, c’est pour vraiment montrer la richesse des produits horticoles au niveau de la zone de Toubacouta’’, a ajouté Souleymane Gilbert Sène.

« On s’est rendu compte que la plupart des légumes vendus au niveau du marché local, viennent d’ailleurs alors que l’arrondissement de Toubacouta, est une des plus grandes zones de production de légumes dans la zone centre », a-t-il fait savoir.

Selon M. Sène, « favoriser le consommer local, c’est assurer notre souveraineté alimentaire et notre autosuffisance ».

La tenue de cette foire est aussi une façon pour le consortium, d’accompagner les producteurs et les productrices, des communes de Toubacouta, Keur Samba Guèye, Keur Saloum Diané et Nioro Alassane Tall, a soutenu le superviseur communal du consortium World Vision-PARERBA, Amadou Mbodj.

L’objectif, a dit M. Mbodj, est de faciliter la commercialisation de leurs productions horticoles.

« Aujourd’hui, les producteurs ont exposé à travers cette foire commerciale, des oignons, des pastèques, du piment GOANA, l’aubergine, les tomates, (…) », a-t-il indiqué.

Le PARERBA, a rappelé M. Mbodji, a déjà réalisé, dans 15 communes, 342 hectares pour le maraîchage, 349 hectares pour le riz.

« Plus de 5000 bénéficiaires ont été appuyés dont plus de 3000 dans la production agricole et près de 2000 dans l’entrepreneuriat’’, a-t-il encore indiqué.

Le Projet d’appui à la réduction de l’émigration rurale et à la réintégration dans le Bassin arachidier (PARERBA) est financé par l’Union européenne.

Le PARERBA et World Vision sont liés dans le cadre d’une convention qui a pour objectif principal de lutter contre la pauvreté au Sénégal, notamment par la création d’emplois pour les jeunes, confrontés au phénomène de l’émigration.

World Vision met en œuvre le projet dans les régions de Fatick, Kaolack et Kaffrine pour aider à la création et à la stabilisation des emplois ruraux dans les filières de l’agroalimentaire suivant deux axes stratégiques : le renforcement de la production et de la commercialisation.

Source: APS

 

Rédiger un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Événements à venir

À lire aussi

Mines et Hydrocarbures

Lors de la conférence MSGBC Oil, Gas & Power 2022 qui s’est tenue à Dakar début septembre, les ministres africains des Hydrocarbures présents pour...

High-Tech

Au total, dix-huit économies africaines ont progressé dans l’indice mondial de l’innovation. L’Île Maurice, qui gagne 7 rangs par rapport à 2021, demeure le...