Connect with us

Que recherchez-vous ?

Économie

Sénégal : la BEI et l’UE annoncent plus de 77 millions $ pour améliorer l’accès à l’eau potable

Sénégal : la BEI et l’UE annoncent plus de 77 millions $ pour améliorer l’accès à l’eau potable - investactu.com

Au Sénégal, en juillet 2021, le taux d’accès global à l’eau était de 98,8% en milieu urbain et à 91% en milieu rural, selon les données du ministère de l’Eau et de l’Assainissement. Les autorités veulent booster ce taux de couverture, avec l’appui des partenaires au développement.

La Banque européenne d’investissement (BEI) et l’Union européenne (UE) ont annoncé un financement de 77,1 millions de dollars pour le renforcement de l’accès à l’eau potable au Sénégal. L’information a été rendue publique via un communiqué de presse publié sur le site Internet de la BEI, le mardi 22 mars.

La ressource est constituée d’une subvention de plus de 6,1 millions de dollars de l’UE et d’un prêt de plus de 71 millions de dollars de la BEI. L’initiative vise à « accroître l’approvisionnement en eau potable dans tout le Sénégal ». Plus concrètement, elle permettra non seulement le renforcement de l’approvisionnement en eau potable de 634 000 personnes vivant à Saint-Louis, Kaolack et Kolda, mais servira aussi à fournir des branchements subventionnés à 633 000 autres habitants.

« Le programme d’investissement dans l’eau aidera le Sénégal à garantir l’eau « pour tous », tant en termes de quantité pour faire face à la croissance rapide de la population, qu’en qualité pour atténuer la pollution de l’eau, tout en favorisant l’équité sociale et régionale, en apportant une contribution significative à la politique de santé publique, en parfaite adéquation avec la réponse nationale à la covid-19 », précise la note d’information.

Dans un rapport de la Plateforme sénégalaise des organisations de la Société civile sur l’eau et l’assainissement (POSCEAS) paru en octobre dernier, la structure déplore « des disparités importantes », malgré l’amélioration du taux d’accès à l’eau potable dans le pays. Alors que 42% des localités situées dans les zones rurales n’ont pas accès à l’eau par adduction, la desserte se concentre dans certaines parties du pays et dans les grandes localités, note la POSCEAS. Le financement européen qui bénéficiera à terme, à 1,2 million de personnes, et améliorera « la santé publique et renforcera la résilience du Sénégal face aux changements climatiques » permettra de résoudre une partie du problème.

Notons que la Plateforme estime à un peu plus de 1 million le nombre de personnes « touchées par des problèmes de qualité d’eau » dans les zones rurales au Sénégal. En plus des problèmes de qualité bactériologique, les teneurs en fluor et sel sont supérieures aux normes de l’Organisation mondiale de la santé (OMS).

Source: Agenceeconfin

Rédiger un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Événements à venir

À lire aussi

Business

Les infrastructures de transport sont de plus en plus au cœur des politiques de développement des pays africains. Mais leurs coûts de réalisation,  en général élevés,...