Connect with us

Que recherchez-vous ?

Portrait

SOUADOU NIANG, Fondatrice et PDG de l’Hôtel « The Palms » à Dakar

SOUADOU NIANG, Fondatrice et PDG de l’Hôtel « The Palms » à Dakar - investactu.com

Il y a peu, elle était une inconnue. Mais depuis lors, à la faveur des médias internationaux et des réseaux sociaux, elle est devenue un modèle d’espoir et de détermination pour de milliers de femmes africaines. Elle est une « succes story ».Partie de femme de chambre, elle est aujourd’hui patronne des hôtels desquels elle a travaillé. Malgré son humilité, sa voix tonne aujourd’hui dans le secteur du tourisme en Afrique et dans le monde.

Pour ceux qui sont passionnés par les comptes de fées, cela peut ressembler à ça. Mais non, c’est bien l’histoire réelle d’une jeune Africaine modeste qui a quitté son Sénégal natal pour chercher de l’herbe fraîche aux Etats-Unis. Elle passe de petits boulots en petits boulots et finit comme femme de chambre dans un hôtel de luxe. Son prince charmant, celui qui vient à cheval pour changer sa vie, a un nom : détermination.
C’est grâce à cette détermination qu’elle s’est armée de courage, s’est inscrite à l’école malgré les complexités. La femme de ménage n’a pas seulement suivi les instructions de ses superviseurs, elle les a également étudiés. Ses propositions sont reconnues autant elle est aussi écoutée sur tous les sujets susceptibles d’avoir des implications décisives dans la pratique des métiers de l’immobilier et du tourisme. Aujourd’hui, elle est Directrice Générale de Fortune Properties Sénégal, une chaine qui fait dans les Hôtels de Luxe et l’immobilier.

Pour de nombreux jeunes Africains qui se retrouvent en Occident, il existe aujourd’hui des sous-métiers. Ce sont ces emplois temporaires qui sont entre guillemets réservés à une certaine catégorie de personnes. Bref, la catégorie de ceux qui «se cherchent ». Mais au pays de l’oncle Sam, le rêve peut devenir réalité. Les États-Unis sont pour ceux qui savent ce qu’ils veulent, un pays d’opportunités. Souadou Niang l’a compris lorsqu’elle a quitté son pays natal. Elle a compris que ce ne serait pas facile, mais que tout était possible. Elle a compris que les limites sont créées par nous-mêmes. Tout en nettoyant les chambres, jonglant avec les « shift», elles construisaient petit-à-petit les premières pierres de la tour de luxe qui a vu le jour il n’y a pas longtemps au Sénégal. “La gestion d’un hôtel prestigieux et la vente de propriétés de prestige exigent le talent de professionnels hautement qualifiés, justifiant à la fois d’une couverture internationale et d’une expertise locale.”

Pendant 20 ans, elle a travaillé aux USA dans la prestigieuse chaine Hôtelière du Ritz Carlton où elle a gravi tous les échelons jusqu’au sommet. Souadou Niang est aujourd’hui à la tête de Fortune Properties qui investit dans les Hotels de luxe et l’immobilier. A la faveur d’un prêt bancaire, elle lance The Palms Luxury Boutique Hôtel. L’institution va d’ailleurs remporter le prestigieux Guest Review Awards en 2017 avec une note de 9,2/10. “La clé de ce premier succès je le dois à une triple expertise : hôtelière, immobilière et internationale.” Mme Souadou Niang est l’interlocuteur privilégié des clients à la recherche de biens immobiliers de luxe. Souadou souhaite transmettre son savoir-faire qui est nécessaire pour la formation d’un personnel qualifié.

Souadou Niang : « Mon ambition est de conquérir d’abord le Sénégal et d’en faire une référence dans le secteur hôtelier et immobilier, surtout gérés par des Africains»

Votre entreprise donne tellement envie d’en savoir plus qu’on pourrait oublier la personne qui se cache derrière. En quelques lignes, qui est Souadou Niang ?
Je suis Souadou NIANG, née le 31 mars 1972 à Dakar. Je suis mère de deux jeunes filles. Je suis une femme entrepreneure qui malgré toutes les difficultés a pu réaliser son rêve : devenir propriétaire d’un Boutique Hôtel.

Avec vos responsabilités, dites-nous comment s’organisent vos journées de mère et de femme d’affaires ?
Mes journées se répartissent entre la gestion de l’hôtel, des rdvs avec des partenaires, la recherche de nouveaux challenges, des appels vidéo avec ma famille et mes enfants qui vivent à l’étranger.

Vous avez un parcours qui est hyper inspirant entre l’occident et l’Afrique. Il semble que tout part d’un élan panafricain. Vous auriez pu comme beaucoup trouver “un truc à faire” et ne plus revenir. Comment cela s’explique-t-il ?
En Afrique, toutes les grandes entreprises et chaînes hôtelières viennent d’occident. En tant qu’africain nous devons mettre en avant notre savoir-faire. Je me dis, si les occidentaux ont réussi à le faire au point d’exporter leurs entreprises sur notre continent pourquoi pas nous ? Alors je me suis dit avec mon expérience acquise aux États Unis et ma culture je pouvais combiner les deux et créer un Boutique hôtel 100% afro-chic qui pouvait aussi marcher comme les grands hôtels et surtout dirigés par des africains. Il fut bien que ça commence par quelqu’un et pourquoi pas moi ?

Depuis la fin 2019 jusqu’à ce jour, la pandémie du coronavirus paralyse plusieurs secteurs d’activité socio-économique. Le secteur du tourisme et de l’hôtellerie est l’un des plus affectés. Comment vont les affaires
En mars 2020, j’ai fermé mon hôtel pendant 8 mois. J’étais inquiète pour mon personnel, comment ils allaient s’en sortir avec cette situation etc… J’ai décidé de rouvrir même si c’est difficile et que les activités sont à la baisse. Ce n’est pas facile mais nous avons la foi et nous nous battons pour sortir de cette crise qui a terrassé le secteur du tourisme

Souadou Niang réussit à convaincre des partenaires financiers pour un rêve qui aurait pu se transformer en échec. Que diriez- vous à ces banquiers et investisseurs vers qui des milliers de jeunes entrepreneurs ont recours en vain pour obtenir des financements ?
A ces institutions financières de croire aux projets des femmes. Elles sont des managers nées, multitask et très responsables il est temps de les accompagner. Les femmes sont la solution clé du développement de l’Afrique. Sans les femmes c’est juste impossible d’avancer.

En 2017, avec une note de 9,2/10 votre structure – The Palms Awards. Quel est le secret de cette réussite ?
Le secret de cette réussite n’est autre que la formation que moi-même j’ai donnée à mon personnel ainsi que la passion et la motivation. Le service offert par le personnel, de la sécurité aux femmes de chambres. Chacun joue un rôle primordial depuis l’arrivée du client jusqu’à son départ. L’accueil chaleureux, le service personnalisé pour chaque client, l’écoute du client et leur besoin anticipé. Ils se sentent comme chez eux.

On a tendance à se limiter uniquement au côté hôtelier, mais il s’avère que Fortune Properties c’est aussi une branche dans l’immobilier. Comment conciliez-vous les deux avec un tel succès ?
J’ai en fait eu ma « real estate license » en Floride où j’ai exercé ce métier pendant 6 ans. J’ai ouvert une agence immobilière depuis 2008 bien avant l’hôtel. Les deux vont de pair toujours dans le métier du service.

Quel est votre plus grand regret et quel message donneriez-vous par expérience au vu des difficultés auxquelles vous avez été confrontées
Mon regret, c’est de n’avoir pas insisté il y a 10 ans de cela quand les institutions financières avaient refusé. J’en serais à 5 ou plus d’hôtels aujourd’hui. Mais 10 ans après, j’ai frappé aux portes encore et enfin une banque m’a financé avec des taux excessifs. Mais je n’avais pas le choix. J’ai au moins cru en mon rêve et je suis en train de la réaliser. Je remercie le bon Dieu.

Quelle sera votre prochain challenge en termes de conquête de nouveaux pays après le Sénégal? Ou alors, votre ambition est de conquérir d’abord le Sénégal en y intégrant d’autres concepts ?
Mon ambition est de conquérir d’abord le Sénégal et d’en faire une référence dans le secteur hôtelier et immobilier, surtout gérer par des africains.

Où et comment vous voyez-vous dans les cinq prochaines années ?
Dans les cinq prochaines années, je me vois avec un deuxième hôtel plus grand et de nouveaux challenges.

Source: Femmes d’Afrique Magazine

Rédiger un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Événements à venir

À lire aussi

Économie

 Avec un taux d’inflation à 11% en juillet, le Sénégal est l’un des pays les plus touchés par la cherté de la vie, au...