Connect with us

Que recherchez-vous ?

Finances - Marchés

Signature de partenariats: Plus de 17 milliards de FCfa pour la protection des écosystèmes marins et côtiers

Signature de partenariats: Plus de 17 milliards de FCfa pour la protection des écosystèmes marins et côtiers - investactu.com

Le 10ème Forum régional marin et côtier se poursuit à Saly Portudal où les travaux du mercredi 30 mars sont consacrés aux plénières, mais aussi aux signatures de partenariats en faveur des écosystèmes marins et côtiers.

Le Partenariat régional pour la conservation côtière et marine (Prem) a signé, hier mercredi 30 mars, une convention avec le Fonds français pour l’environnement mondial (Ffem). L’institution française a promis de dégager 2,6 millions d’euros, soit plus de 17 milliards de FCfa, pour accompagner les communautés.C’était au cours de la journée du Forum régional sur la préservation des côtes marines.

L’enveloppe permettra de financer des projets de résilience des écosystèmes marins et côtiers et des communautés dans six pays de la sous-région. Il s’agit du Cap-Vert, de la Gambie, de la Guinée, de la Guinée-Bissau, de la Mauritanie et du Sénégal. « Ce projet d’une durée de cinq années permettra d’octroyer des subventions à des acteurs locaux dans le but de mettre en œuvre les projets innovants qu’ils auront proposés et qui seraient retenus à l’issue d’un appel à proposition », a souligné Ahmed Senhoury, Directeur exécutif du Prcm.

Le projet vise la résilience face aux changements globaux des écosystèmes, mais aussi un appui aux communautés. Il devrait permettre de développer des projets d’économie sociale et solidaire. « Il renforcera l’impact, que ce soit des changements climatiques sur les communautés et les écosystèmes », a-t-il renseigné. Non sans annoncer d’autres partenariats dans ce sens avec d’autres partenaires afin d’avoir le «maximum de financements pour les acteurs ». La secrétaire générale du Ffem, Stéphanie Bouzigues Eschamann, a annoncé, en marge de la signature, que sa structure envisage, dans les cinq prochaines années, de financer une quarantaine de projets dans les pays concernés, près des zones marines protégées (Zmp) mais au-delà sur des sites qui présentent des menaces liées aux changements climatiques et risques naturels pour aider à la résilience de ces écosystèmes et des communautés ».

Le Fonds finance, depuis 25 ans, des projets innovants pilotes pour la préservation de l’environnement et le développement durable des populations locales, ajoute-t-elle. Aussi, a-t-il fait noter, le Ffem déroule au Sénégal avec le Centre de suivi écologique (Cse), le projet Wacca-Ffem qui développe « des solutions vertes et douces contre l’érosion côtière, notamment dans la Somone, à Saint-Louis et dans le Saloum».

Source: LE SOLEIL

Rédiger un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Événements à venir

À lire aussi

Économie

 Avec un taux d’inflation à 11% en juillet, le Sénégal est l’un des pays les plus touchés par la cherté de la vie, au...