Connect with us

Que recherchez-vous ?

Économie

Sénégal : Progression des ressources à fin décembre 2021

Sénégal : Progression des ressources à fin décembre 2021 - investactu.com

A fin décembre 2021, les ressources sont constituées de recettes budgétaires (2827,9 milliards) et de dons (149,1 milliards). En glissement annuel, indique la Direction de la prévision et des études économiques (Dpee), les ressources et dons ont enregistré une progression de 134,3 milliards (+4,7%) attribuable principalement aux recettes budgétaires, les dons s’étant inscrits dans une dynamique baissière.

En effet, les recettes budgétaires se sont établies à 2827,9 milliards en 2021 contre 2334,9 milliards un an auparavant, soit une amélioration de 12,3% tirée autant par les recettes fiscales que non fiscales avec des hausses respectives de 9% et 87,6%.
La même source souligne que l’évolution des recettes fiscales est sous l’impulsion des droits de douane (965,2 milliards), de l’impôt sur le revenu (475,5 milliards) et des droits d’enregistrement et de timbre (104,4 milliards) qui se sont confortés respectivement de 180,6 milliards (+23%), 54,3 milliards (+12,9%) et 29,4 milliards (+39,3%).

Quant aux recettes non fiscales, note la Dpee, elles ont progressé de 115,2 milliards pour se situer à 246,6 milliards en 2021 grâce, notamment, à la mobilisation satisfaisante des dividendes et des revenus des domaines. Par ailleurs, cette hausse des taxes a bénéficié de la régularisation des arriérés de droits et taxes, ainsi que des dividendes dus par le secteur énergétique.

En revanche, les taxes sur biens et services intérieures ont atténué cette hausse avec un fléchissement de 74 milliards (-10,5%), tiré, notamment, par la TVA intérieure hors pétrole et la taxe spécifique sur le pétrole, qui ont baissé respective ment de 24,3 milliards et 44,7 milliards pour s’établir à 313,1 milliards et 100,1 milliards en 2021.

S’agissant particulièrement des dons, elles ont enregistré une baisse significative de 54,1%, résultant du net recul de 91,2% des dons budgétaires, ces derniers sont passés de 194,7 milliards en 2020 à 17,1 milliards en 2021. Ce repli traduit en partie le niveau élevé des dons exceptionnels mobilisés lors de la première année de la Covid-19.

Source: Lejocos.com

Rédiger un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Événements à venir

À lire aussi

Business

Les infrastructures de transport sont de plus en plus au cœur des politiques de développement des pays africains. Mais leurs coûts de réalisation,  en général élevés,...