Connect with us

Que recherchez-vous ?

Mines et Hydrocarbures

Projet gazier grand tortue ahmeyim: le dernier caisson mis à l’eau avec succès

Projet gazier grand tortue ahmeyim: le dernier caisson mis à l’eau avec succès - investactu.com

Une étape importante a été franchie dans la réalisation du projet gazier Grand Tortue Ahmeyim avec la mise à l’eau avec succès du dernier caisson pour compléter le brise-lame. C’est« une étape cruciale vers la production de gaz pour le projet Gta », selon le groupe Bp.

Le dernier des 21 caissons brise-lames du projet Grand Tortue Ahmeyim a été achevé et mis à l’eau avec succès, informe le groupe Bp dans un communiqué.

Il s’agit d’une « importante étape » franchie dans la mise en œuvre du projet gazier. Le caisson a été amarré au large de Dakar avec trois autres en attente d’installation, poursuit le document. Il complètera le brise-lame, long de 1,2 km, indispensable à la protection des équipements et navires qui viendront s’approvisionner sur la base du terminal de liquéfaction de gaz naturel, ajoute le communiqué. Dès que les conditions météorologiques seront favorables, chaque caisson sera remorqué au site du hub terminal situé à 10 km de la côte à la frontière maritime entre le Sénégal et la Mauritanie, poursuit le document.

« La mise à l’eau avec succès et en toute sécurité de ce dernier caisson marque une étape cruciale vers la production de gaz pour le projet Gta. Il nous reste encore d’autres défis avant la livraison de la première molécule de gaz, nous les abordons avec confiance et détermination », rassure dans le document Massaer Cissé, Directeur pays de Bp Sénégal. D’un poids de 16.000 tonnes, chaque caisson mesure 55 mètres de long sur 28 mètres de large et 32 mètres de hauteur.

La construction de ces caissons et la création du chantier sont une première expérience du genre en Afrique, ajoute le communiqué. Plus de 12 hectares ont été gagnés sur la mer pour offrir assez d’espace pour la construction de ces caissons en béton.

Près de 2000 travailleurs sénégalais ont participé à leur construction. Le projet Gta est à cheval entre les eaux maritimes du Sénégal et de la Mauritanie. L’exploitation de ce gaz offshore est prévue en 2023. Le 9 mars dernier, à l’issue d’une audience avec le Chef de l’État, le Vice-président exécutif de Bp évaluait à 70 % l’état d’avancement du projet à par rapport à l’échéance de l’année prochaine. Avec des réserves estimées à 1400 milliards de m3, Gta est l’un des plus importants projets en réalisation en Afrique.

Source: LE SOLEIL

Rédiger un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Événements à venir

À lire aussi

Business

Les infrastructures de transport sont de plus en plus au cœur des politiques de développement des pays africains. Mais leurs coûts de réalisation,  en général élevés,...