Connect with us

Que recherchez-vous ?

Économie

Programme d’accélération compétitivité et emploi : Les financements mobilisés s’élèvent à 159 milliards de FCFA

Programme d’accélération compétitivité et emploi : Les financements mobilisés s’élèvent à 159 milliards de FCFA - investactu.com

Le Conseil national du crédit (Cnc) du Sénégal a tenu sa trente-cinquième réunion le jeudi 24 mars 2022, par visioconférence, sous la présidence de Moussa Touré, directeur de la monnaie et du crédit, membre du Comité de politique monétaire (Cpm) de la Bceao, représentant le ministre des Finances et du Budget, président statutaire du Cnc.

 

Selon un communiqué de presse de la Direction nationale de la Bceao pour le Sénégal, le Conseil a pris connaissance de l’état de mise en place des mécanismes de financement du Plan d’actions prioritaires ajusté et accéléré (PAP 2A) 2019-2023 du Plan Sénégal émergent (Pse), présenté par le directeur général de la coopération, des financements extérieurs et du développement du secteur privé et des partenariats du ministère de l’Economie, du Plan et de la Coopération.

Cette présentation, informe la même source,  a été complétée par les commentaires des représentants du Fonds souverain d’investissements stratégiques (Fonsis) et du Fonds de garantie des investissements prioritaires (Fongip). Ces mécanismes portent notamment sur le financement des Pme et grandes entreprises, du secteur informel ainsi que la mise en place de fonds spécifiques pour l’amorçage de projets stratégiques et l’appui aux partenariats publics privés au travers du Fonds commun de placement à risque.

Le Conseil s’est félicité des jalons posés notamment dans le cadre du Programme d’accélération compétitivité et emplois (Pace), avec comme principaux objectifs stratégiques l’accélération du développement du secteur privé national et de la compétitivité des secteurs prioritaires ciblés. Le Conseil dit avoir pris note des financements mobilisés pour le Pace auprès de partenaires techniques et financiers, d’un montant global de 159 milliards FCfa. Il a également relevé les attentes vis-à-vis du système financier et de la Bceao.

A l’issue des échanges, les membres du Conseil ont souligné l’importance à accorder à l’opérationnalisation rapide des mécanismes de financement du Pace au travers de concertations avec toutes les parties prenantes, en particulier les banques, les Sfd et la Bceao. Ils ont également relevé, d’une part, la nécessité de veiller à la prise en charge satisfaisante des problématiques relatives à l’évaluation et à la rationalisation des interventions des structures d’appui du programme et, d’autre part, l’opportunité de favoriser une synergie avec le Dispositif de promotion du financement des Pme/Pmi mis en place par la Bceao. Le Conseil a examiné la situation du financement des campagnes de commercialisation agricole 2021-2022 et de la préparation du financement des campagnes de production 2022, présentées par La Banque Agricole et la Banque nationale pour développement économique (Bnde) et complétées par le directeur de l’agriculture.

Concernant le bilan à date du financement des campagnes de commercialisation agricole 2021-2022, le Conseil dit avoir observé une hausse des quantités collectées pour les principales spéculations, une relative stabilité des prix et une faible présence des opérateurs étrangers. Il a également été informé de la poursuite du système de récépissé d’entrepôt et de l’expérimentation de la digitalisation des opérations de commercialisation.

S’agissant de la préparation des prochaines campagnes de production agricole, le Conseil a relevé, avec satisfaction, les mesures prises par l’Etat relatives à l’augmentation du montant de la subvention sur les intrants de nature à contribuer à la sécurisation de l’approvisionnement du marché en engrais et en urée. Il a également noté les perspectives de reprise des financements et de relèvement des emblavures de coton dans le Sud-est du pays.

Source: Lejecos.com

Rédiger un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Événements à venir

À lire aussi

Business

Les infrastructures de transport sont de plus en plus au cœur des politiques de développement des pays africains. Mais leurs coûts de réalisation,  en général élevés,...