Connect with us

Que recherchez-vous ?

Économie

L’Ansd: 23 milliards pour le Recensement de la population

L’Ansd: 23 milliards pour le Recensement de la population - investactu.com

L’Agence nationale de la statistique et de la démographie (Ansd) a besoin de 23 milliards de francs Cfa pour le Recensement général de la population et de l’habitat (Rgph-5). Ainsi pour les deux années d’exécution du projet qui doit durer 5 ans, 8,4 milliards de francs Cfa ont été mobilisés, alors que le besoin est de 11,3 milliards Cfa.

 23 milliards de francs Cfa, c’est le montant dont a besoin l’Agence nationale de la statistique et de la démographie (Ansd) pour faire le Re­censement général de la population et de l’habitat (Rgph-5). Lancé depuis 2019, le processus doit prendre 5 ans avant d’aboutir à la publication des résultats. Mais avant d’en arriver là, l’Etat devra faire des efforts sur le plan financier. En effet, pour l’année 2021, 500 millions de francs Cfa ont été mobilisés pour un besoin d’un milliard de francs Cfa, soit un gap de 500 millions. En 2022, un engagement de 7,22 milliards de francs Cfa a été fait pour l’Ansd alors que le besoin est de 8,180 milliards Cfa. Pour les deux années, 8,4 milliards de francs Cfa ont été mobilisés alors que le besoin est de 11,3 milliards. Le gap est estimé à 3,54 milliards. Pour 2023 et 2024, le besoin est estimé 11,6 milliards pour financer la phase de développement, l’analyse et la publication des résultats. Cette somme va permettre, entre autres, le recrutement de 27 500 agents recenseurs, 5000 contrôleurs, 8 superviseurs, 2500 réservistes, en plus des informaticiens chargés de concevoir le logiciel qui va permettre de procéder au recensement de la population sur des tablettes numériques. Ces dernières seront de marque coréenne. 27 500 unîtes et 1000 ordinateurs ont été commandés. Pour la logistique, le Rgph-5 aura besoin de 700 véhicules répartis comme suit : 400 en location et 123 qui vont être réquisitionnés. C’est en somme ce qu’il faut retenir de la première réunion du comité de pilotage du Rgph.
Présidé par le ministre de l’Economie, du plan et de la coopération, ce comité est composé des secrétaires généraux des ministères sectoriels. Son objectif est de veiller au bon déroulement de l’opération de souveraineté nationale qu’est le recensement.
Pour rappel, le Rgph, qui en est à sa 3ème année d’exécution, est divisé en plusieurs phases. Il s’agit de préparer et de mettre en place le projet. Ensuite, la phase de cartographie vient en seconde position. Elle sera suivie de la phase de traitement, d’analyses des données et de rédaction des rapports. Enfin, la phase de diffusion et de dissémination des produits va clore le Rgph. Pour Amadou Hott, cette opération vient à son heure. «Elle permet de collecter des informations sur les caractéristiques démographiques, socio-économi­ques et culturelles des populations ainsi que sur l’habitat et les conditions de vie des ménages», a affirmé le ministre de l’Economie, du plan et de la coopération.

Source: Lequotidien
 

 

Rédiger un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Événements à venir

À lire aussi

Business

Les infrastructures de transport sont de plus en plus au cœur des politiques de développement des pays africains. Mais leurs coûts de réalisation,  en général élevés,...