Connect with us

Que recherchez-vous ?

Mines et Hydrocarbures

Développement du projet gazier Gta : Le dernier caisson mis à l’eau

Développement du projet gazier Gta : Le dernier caisson mis à l’eau - investactu.com

«Le projet Grand Tortue Ahmeyim (Gta) phase 1, vient de franchir une importante étape dans sa mise en œuvre. Le dernier des 21 caissons du brise-lame vient d’être achevé et mis à l’eau avec succès», informe Bp via un communiqué de presse.

D’après la compagnie pétrolière, «le caisson a été amarré au large de Dakar avec 3 autres caissons en attente d’installation. Dès que les conditions météorologues seront favorables, chaque caisson sera remorqué jusqu’au site du hub terminal situé à 10 km de la côte à la frontière maritime entre le Sénégal et la Mauritanie et installé. Ce dernier cais­son va compléter le brise-lame d’une longueur de 1,2 km qui servira de protection aux équipements et navires qui viendront s’approvisionner sur la base du terminal de liquéfaction de gaz naturel».
Cité dans le document, Massaer Cissé, vice-président Directeur Pays de Bp Sénégal, déclare : «La mise à l’eau avec succès et en toute sécurité
de ce dernier caisson marque une étape cruciale vers la production de gaz pour le projet Gta. Je félicite l’ensemble des équipes de bp, ses partenaires et contractants qui ont ensemble abattu un travail de titan
depuis 2 ans et demi pour arriver à ce résultat. Il nous reste encore d’autres défis avant la livraison de la première molécule de gaz, nous les abordons avec confiance et détermination.»
La compagnie rappelle que «la construction des caissons et la création du chantier sont une première expérience du genre en Afrique. Plus de 12 hectares ont été gagnés sur la mer pour offrir suffisamment d’espace pour la construction de ces énormes structures en béton. En effet, d’un poids de 16000 tonnes, chaque caisson mesure 55 mètres de long sur 28 mètres de large et 32 mètres de hauteur. Les travaux ont mobilisé près de 2000 travailleurs sénégalais».
Au cours des prochains mois, Bp et ses partenaires promettent de continuer «un travail intensif en mer. En plus de l’installation du brise-lame en cours, les travaux sur les installations sous-marines vont démarrer, de même
que les travaux de préparation pour l’accueil de l’unité flottante de stockage et de traitement actuellement en construction en Chine. Il en va de même pour l’unité flottante de liquéfaction de gaz naturel en construction à Singapour. Les travaux de forage en eaux profondes devraient également démarrer au 2ème tri­mestre de cette année».

Source: Xalima.sn

 

Rédiger un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Événements à venir

À lire aussi

Business

Les infrastructures de transport sont de plus en plus au cœur des politiques de développement des pays africains. Mais leurs coûts de réalisation,  en général élevés,...