Connect with us

Que recherchez-vous ?

Finances - Marchés

Deux institutions américaines vont apporter des ressources financières supplémentaires à l’endroit des PME en Afrique

Deux institutions américaines vont apporter des ressources financières supplémentaires à l’endroit des PME en Afrique - investactu.com

 52 % des emplois sont générés par les PME formels dans les pays en développement. Les institutions étrangères de financement du développement multiplient les initiatives en faveur de ces structures afin d’accélérer la croissance économique, notamment de l’Afrique.

La Development Finance Corporation (DFC) et l’agence américaine pour le développement de l’Afrique (U.S. African Development Foundation) ont récemment annoncé le lancement de l’African Small Business Catalyst, un accélérateur d’entreprises qui fournira des prêts pour soutenir la croissance de PME dans quatre pays, à savoir : la Côte d’Ivoire, le Nigeria, le Sénégal, et l’Ouganda, au cours de sa première année d’exercice.

L’initiative qui cible des entreprises opérant dans des secteurs à fort potentiel comme l’agriculture, l’éducation, la santé et l’eau s’étendra au fil des années dans le reste des pays d’Afrique subsaharienne. Elle fait suite au lancement en février dernier, d’un programme de financement de 5,5 milliards $ engagés par un groupe de 20 institutions de financement de développement, dans le but de financer davantage de PME africaines, à travers des lignes de crédit

« En s’associant à l’U.S. African Development Foundation, la Development Finance Corporation sera en mesure d’atteindre des entreprises plus petites à un stade plus précoce, accélérant ainsi le développement dans les industries clés pour la croissance économique globale de l’Afrique », a commenté Scott Nathan, directeur général de la DFC.

L’African Small Business Catalyst fournira des prêts allant de 100 000 $ à 1 million $, complétés par une assistance technique et des subventions allant jusqu’à 100 000 $. Cette structure offrira également un mentorat et des formations à des PME, dans l’optique de les aider à développer leur modèle commercial, renforcer leurs compétences et étendre leur portée commerciale.

Les micro, petites et moyennes entreprises sont le moteur des économies émergentes et frontalières. Dans les pays en développement, les PME formelles contribuent à plus d’un tiers du produit intérieur brut, et représentent 52 % des emplois.

Source :Agenceecofin

Rédiger un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Événements à venir

À lire aussi

Économie

 Avec un taux d’inflation à 11% en juillet, le Sénégal est l’un des pays les plus touchés par la cherté de la vie, au...