Connect with us

Que recherchez-vous ?

Mines et Hydrocarbures

Approvisionnement du pays en carburant : Deux navires accostent au Port

Approvisionnement du pays en carburant : Deux navires accostent au Port - investactu.com

Sophie Gladima, ministre du Pétrole et des énergies, a assuré hier de la disponibilité en quantité suffisante d’essence et de gasoil au Sénégal. La ministre présidait la réception de deux navires de carburant au Port de Dakar.

La tension, qui avait fini de susciter la crainte d’une pénurie de carburant au Sénégal, va bientôt se dissiper comme des nuages sous le soleil.  Comme promis par les autorités, le Sénégal vient de réceptionner deux cargaisons d’essence et de gasoil.   La réception a été faite hier par la ministre du Pétrole  et des énergies, en présence de journalistes.  Il s’agit d’un ­tanker de 18,5 mille tonnes  d’essence venu de la Turquie et d’un autre de 25 000 tonnes  de gasoil venant de Las Palmas en Espagne. «Nous sommes en train de recevoir deux tankers, un tanker de Super et un autre de gasoil. Le tanker de Super est venu avec 18,5 tonnes, il y a des molécules pour Total et des molécules pour Vivo et le Tanker du gasoil est venu avec des produits importés par la Société africaine de raffinage (Sar) avec 18 mille tonnes et du produit importé par Oryx destiné à la réexportation, mais ce sont 7000 tonnes sur lesquelles le pays  peut compter en cas de besoin», a indiqué Ombotimbe Maman Ndiaye, le secrétaire permanent du comité des hydrocarbures au ministère du Pétrole et des énergies. A l’en croire,  il y a deux autres  cargaisons en haute mer  qui vont décharger dès que ces bateaux vont partir après 48 heures, sans préciser leur contenu. «Au-delà, nous attendons également une autre importation de la Sar qui doit venir entre le 28 et le 30 de ce mois. Ce sera avec 20 mille tonnes et les indépendants, c’est-à-dire  les importateurs qui n’ont pas encore cette taille mais qui importent de petites quantités et qui doivent venir avec 5000 tonnes  dans  cette même fourchette», a-t-elle informé.
Ce qui amène Sophie Gladima à  rassurer  de la disponibilité du carburant jusqu’au mois de mai.  D’après la ministre, ce n’est pas le produit qui faisait défaut. Mais ils étaient confrontés à des problèmes de logistique. «Nous avions des contraintes logistiques qui ont fait qu’on en est arrivé à cette situation. Mais ce n’est pas par manque de produits au Sénégal. Des contraintes d’approvisionnement, mais également des contraintes liées à l’arrêt de la Sar», a-t-elle rappelé.  Avant de préciser : «Tous les produits arrivent en un seul point. Vous partez d’un diamètre de 6 pour arriver à un diamètre de 2. C’est normal que ça ralentisse». Elle s’est toutefois excusée auprès de la population sénégalaise qui vit cette tension.  A son avis,  il est possible d’éviter les rushs si l’on fait preuve de patriotisme.  «Il faut qu’on soit patriotes et solidaires. Au lieu qu’une seule personne vienne avec 7 voitures et qu’elle les poste sur les réseaux sociaux, elle peut venir avec une voiture, parce que les 6 autres devraient permettre à 6 autres Sénégalais d’avoir du carburant»,  plaide la ministre.
Les sociétés de distribution, de leur côté, ont promis de travailler d’arrachepied pour acheminer le carburant sur toute l’étendue du territoire national. «On charge énormément de camions. C’est pour satisfaire la demande de carburant dans le pays. Aujourd’hui, on est en fonctionnement maximum, grâce à l’assistance des différentes administrations», assure le directeur d’exploitation à ­Sen stock. Selon lui, la société, qui chargeait habituellement, 80 à 90 camions par jour, compte passer à 120 camions par jour.
Abondant dans le même sens, la ministre  fait savoir que son département est tombé d’accord avec certaines sociétés qui ne travaillent pas la nuit pour des problèmes de sécurité,  afin de permettre aux camionneurs de pouvoir circuler la nuit pour essayer de rattraper ces manques créés pendant ces jours-ci.   Dans l’espoir que la Sar  va reprendre ses activités au mois de mai, ils pourront, pense la ministre du Pétrole et des énergies, aller plus vite.

Source: Lequotidien

Rédiger un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Événements à venir

À lire aussi

Mines et Hydrocarbures

Lors de la conférence MSGBC Oil, Gas & Power 2022 qui s’est tenue à Dakar début septembre, les ministres africains des Hydrocarbures présents pour...

High-Tech

Au total, dix-huit économies africaines ont progressé dans l’indice mondial de l’innovation. L’Île Maurice, qui gagne 7 rangs par rapport à 2021, demeure le...