Connect with us

Que recherchez-vous ?

Énergie

En arrêt technique depuis novembre 2021 : la Sar reprend ses activités le 30 avril 2022

En arrêt technique depuis novembre 2021 : la Sar reprend ses activités le 30 avril 2022 - investactu.com

La société africaine de raffinage va reprendre ses activités, le 30 avril 2022, a annoncé, hier, le ministre du pétrole et des énergies, au sortir de sa rencontre avec les membres du Groupement des professionnels de l’industrie du pétrole au Sénégal (Gpp). Par un communiqué, ladite société informait les usagers qu’elle allait observer un arrêt  technique pour la révision complète de ses installations à partir du 29 novembre 2021 conformément à la loi 2001-01 du 15 janvier 2001 relative aux établissements classés.

Elle devait également procéder au raccordement des nouvelles unités construites aux anciennes dans le cadre de l’augmentation de ses capacités de production et l’adaptation de ses unités au traitement du pétrole brut sénégalais. Les travaux devaient se dérouler jusqu’en mars 2022.

Avec cette reprise, le ministre du Pétrole et des énergies pense que le marché sera approvisionné correctement en produits pétroliers. Aïssatou Sophie Gladima a annoncé que la Sar, à la demande du gouvernement, va produire du jet, une activité arrêtée depuis trois ans.

Interpellé sur l’indisponibilité du carburant à certains endroits de Dakar, le ministre explique la situation par un problème d’accès. « Le produit existe mais on a un problème d’accès. La Sar est à l’arrêt ; on devait utiliser les camions citernes mais les embouteillages ont bloqué plus ou moins l’arrivée de ce produit dans ces points de vente. Mais durant le week-end, nous avons donné l’autorisation à ces structures d’approvisionner l’intérieur du pays. Je félicite mes équipes qui, depuis vendredi, sont sur le qui-vive », a déclaré le ministre. S’agissant du gaz, Mme Gladima dit noter une amélioration avec l’acceptation par les fournisseurs du principe de l’interchangeabilité. Le ministre impute la tension à la vente parallèle des bonbonnes de gaz dans la sous-région. « Il y a des bouteilles qui sont vendues dans la sous-région et cela fait que le stock est réduit au plan local », a-t-elle déploré. Mais le ministre rassure et annonce que la Sar va produire du gaz pour satisfaire la demande locale.

Source: Le Soleil

Rédiger un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Événements à venir

À lire aussi

Mines et Hydrocarbures

Lors de la conférence MSGBC Oil, Gas & Power 2022 qui s’est tenue à Dakar début septembre, les ministres africains des Hydrocarbures présents pour...

High-Tech

Au total, dix-huit économies africaines ont progressé dans l’indice mondial de l’innovation. L’Île Maurice, qui gagne 7 rangs par rapport à 2021, demeure le...