Connect with us

Que recherchez-vous ?

Mines et Hydrocarbures

VERS UNE ÉVALUATION CIBLÉE SUR LA GOUVERNANCE DES RESSOURCES MINIÈRES PAR LE MAEP

VERS UNE ÉVALUATION CIBLÉE SUR LA GOUVERNANCE DES RESSOURCES MINIÈRES PAR LE MAEP - investactu.com

Le Mécanisme africain d’évaluation par les pairs (MAEP) va procéder à une évaluation ciblée sur la gouvernance des ressources minières au Sénégal, a annoncé, mercredi, le Directeur du Suivi et de l’évaluation des politiques de bonne gouvernance, Bassirou Niang.

’’L’objectif de cet exercice est de fournir aux Etats des analyses crédibles et des solutions sur une question ou un thème spécifique de gouvernance ou de développement’’, a-t-il déclaré lors de la réunion préparatoire de l’évaluation ciblée sur la bonne gouvernance des ressources minières au Sénégal.

Il s’agit de sensibiliser les responsables du gouvernement, les membres nouvellement nommés du Conseil national de gouvernance, les membres de l’Institut de recherche technique, les universitaires et les membres du Secrétariat national sur les activités d’évaluation ciblée comprenant les processus, méthodologies, et responsabilités/rôles des différentes parties prenantes.

La mise en œuvre d’une telle évaluation dans notre pays’’, est une chose inédite’’, a-t-il relevé, ajoutant que ’’l’élaboration d’un rapport national de gouvernance, déjà produit par le Kenya et le Rwanda, permettra d’évaluer l’état de la gouvernance dans un pays’’.

Dans cette optique, a-t-il ajouté, ’’il est aussi important de relever le rôle du Comité national-ITIE (Initiative pour la transparence dans les industries extractives), acteur incontournable de la politique de transparence de la gouvernance des industries extractives’’.

Niang a assuré que ’’le document produit servira de base au Rapport africain de gouvernance publié annuellement’’.

Dr Honoré Mobonda, membre du panel des experts du Mécanisme africain d’évaluation par les pairs (MAEP), a déclaré que ’’le fait, pour le Sénégal, d’entreprendre une évaluation ciblée sur la gouvernance des ressources minières montre à suffisance son engagement et sa confiance dans les processus du MAEP’’.

’’Ces processus du MAEP prônent la bonne gouvernance en vue de l’amélioration des conditions sociales et économiques des populations de notre continent’’, a-t-il fait valoir.

Il a souligné que ’’cette évaluation vise à fournir aux parties prenantes que sont, entre autres, les représentants du Gouvernement stricto sensu, les membres de la Commission nationale de gouvernance, le secteur privé (…), des informations nécessaires pour mener à bien l’évaluation ciblée dans un secteur que le Sénégal a lui-même identité comme étant celui qui devrait en faire l’objet’’.

Le Sénégal a adhéré au MAEP le 9 mars 2004, soit une année à peine après la création de ce mécanisme et a été évalué avec succès par les pairs lors du Forum du MAEP le 28 janvier 2017, a-t-il rappelé.

Le Mécanisme africain d’évaluation par les pairs a été adopté par les États membres de l’UA principalement en tant que ’’mécanisme d’autosurveillance’’ conçu pour ’’promouvoir des politiques, des normes et des pratiques qui conduiraient à la stabilité politique, à une forte croissance économique, à un développement durable et à une accélération des processus sous-régionaux et l’intégration économique en Afrique’’, selon un document de presse.

Source: APS

Rédiger un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Événements à venir

À lire aussi

Mines et Hydrocarbures

Lors de la conférence MSGBC Oil, Gas & Power 2022 qui s’est tenue à Dakar début septembre, les ministres africains des Hydrocarbures présents pour...

High-Tech

Au total, dix-huit économies africaines ont progressé dans l’indice mondial de l’innovation. L’Île Maurice, qui gagne 7 rangs par rapport à 2021, demeure le...